Archives par mot-clé : mécaniques

Statut au sein du Sabbat

Les vampires sont des créatures égoïstes et brutales, motivées par le désir de domination et de suprématie. S’il n’y avait pas de règles, ces prédateurs se sauteraient à la gorge pour un oui ou un non.

Le Statut c’est avant tout un moyen pour la Bête de s’exprimer, d’assurer son sadisme, de façon plus subtile et moins létale. Si le Statut Camariste est là pour maintenir la Bête, celui du Sabbat est là pour que le Vampire et sa Bête travaillent de concert.

Continuer la lecture

Jouons-nous à l’envers en GN ?

Nous avons été nombreux, GNistes, à avoir mis les pieds dans le GN par des œuvres telles que Dieu est mort ou la Camarilla. Des jeux qui insistent sur le fait de cacher ses secrets, se planquer, se couvrir…

Seulement ce genre de jeu a un problème systémique. Problème qu’il faut peut-être analyser pour le corriger, comme le propose John Wick. Jouons-nous à l’envers ?

Continuer la lecture

Tuer des PJs, un truc de faible ?

Ca fait longtemps qu’un tel article me démangeait, tant le coté « Tuer des PJs » = « je suis un MJ trop cool, les autres osent pas, et moi j’ose » est une bizarrerie installée dans le milieu GN, en particulier camariste.

Sad death NPC is sad
Squelette lego triste

Quel est notre but, nous conteur ? Nous voulons le plaisir de nos joueurs, générer du FUN™. Mais… Qu’est ce qui fait le fun d’un jeu de rôle ?

Continuer la lecture

Les Voies de l’Illumination

Que serait le Sabbat sans les Voies de l’Illumination ? Le vampire est tourmenté par la Bête : une voix bestiale, qui gronde dans sa tête, le pousse à la colère, à piétiner les autres vampires, à chasser les mortels.

Cette voix insidieuse et monstrueuse cherche à pousser le vampire à la faute et prendre le contrôle du corps du Vampire.

Le feu, le soleil sont des dangers primaires qui peuvent faire ressortir la Bête. Le sang peut aiguiser son appétit. Les dangers, les coups, les injures et les insultes peuvent également faire ressortir sa colère terrifiante et monstrueuse.

Seule une éthique particulièrement forte permet d’y résister.

Continuer la lecture