"Au revoir" Google Analyutics

“Au revoir” Google

Pour celles et ceux qui s’intéressent au web, le sujet de Google Analytics est un sujet quelque peu brûlant. Ce logiciel, idolâtré des professionnels du marketing permet d’avoir de jolies statistiques détaillées sur le nombre de visiteurs de vos sites. Il vous propose des conseils sur comment optimiser tout ça. Et surtout il croise les données avec les autres sites internet, ce qui permet de tracer un utilisateur, ses goûts, son âge, ses préférences avec précision.

J’avais mis Google Analytics sur ce blog un peu par défaut il y a des années. Je ne m’en servais que pour compter le nombre de visites (ce qui, pour être honnête, ne me passionne que de moins en moins…). Et comme on dit dans le milieu du jeu vidéo : c’est overkill.

Certes c’est flatteur de voir qu’un article a eu des milliers de visite, mais savoir vos goûts, votre tranche d’âge, la marque de votre slip…

Google n’est pas votre ami


Google Analytics, c’est un outil très intrusif. Certes, il me donne donc vos données, bien plus que je n’en ai besoin. Mais surtout, lui aussi sait tout de vous. Et ça me dérange de plus en plus.

Ajoutons qu’il y a un effet de bord, qui n’est pas neutre : ces données qui transitent à travers tout l’internet jusqu’aux US, c’est une petite goutte d’eau dans la consommation électrique mondiale. Faire transiter des informations intrusives et inutiles, on est en droit de se poser la question de pourquoi continuer ?

Or, avec la loi RGPD en plus, notre association est tenue de vous demander votre avis, de faire un popup pénible vous demandant votre consentement à ce pistage.

D’ailleurs amusez vous à lister les associations qui vous pistent sans vous proposer le popup de consentement, vous allez rigoler (jaune)… Je rappelle que les particuliers sont exemptés, pas les associations.

En résumé : on vire !

Bref, plutôt que de faire un système de popup et de continuer tout ce cirque… J’ai viré Google Analytics. Au revoir. Et merci pour le poisson !

Et j’invite les associations qui s’intéressent au sujet à faire de même. Je suis même prêt à proposer un coup de main, pour vous aider à faire la transition. Et promis: vous n’êtes pas obligé de mettre une image de 1981.

A la place, après la lecture du post d’un pote, j’utilise un petit outil qui s’appelle GoAccess. Ce dernier va lire les logs de notre serveur et compter :

  • les visites
  • leur origine (IP et géographique)
  • le matériel utilisé (portable, PC, etc)

Et c’est tout. Et il n’envoie rien, à personne. Et les données seront bien gardées. 😉

Je continuerai à pouvoir voir les tentatives de piratage foireuses de quelques script-kiddies. Je pourrai toujours dire si vous êtes 15.000 à avoir lu notre dernier coup de pied dans la fourmilière. Et ça suffira largement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *