Vers un jeu bienveillant

Nous vous voulons comme dans du coton.

Très chers joueuses et joueurs,

Vous avez peut-être déjà entendu dire “les joueurs ont fait de la merde” en GN ? Ou également, “lui, il ne sait pas bien jouer” ou bien “c’est de sa faute, au joueur, si…”. Cela s’accompagne souvent de discours virilistes du type “ce jeu n’est pas pour les fragiles”, “si tu pleures quand …  c’est que ce jeu n’est pas pour toi”.

A GNafron, du coup, on s’interroge : C’est quoi mal jouer ? C’est quoi bien jouer ? Qui est le dépositaire sacro-saint de la bonne façon de jouer ? Qui décide qui doit jouer et qui doit partir ?

Nous pouvons comprendre que ce style de jeu puisse plaire, mais plus nous avançons dans notre réflexion et plus il apparaît évident que ce n’est pas l’orientation que nous souhaitons proposer.

En tant qu’organisateurs, nous souhaitons vous inviter à adopter avec nous la mentalité nordique que nous avons pu vivre et apprécier nous-même en GN. Au sein de GNafron, nous voulons laisser une place à tous les egos, toutes les sensibilités, et faire un jeu fondamentalement inclusif, ouvert et ludique.

Bref, nous voulons vous proposer un jeu bienveillant. Un type de jeu où personne n’est fautif, où il n’y a pas de jugement de valeur, où le plaisir partagé est une notion essentielle. La bienveillance ne se limite pas à l’usage de safeword. C’est une vision du GN entière, sans élitisme ou arrogance, avec de l’intégration et une vision du jeu moins manichéenne.

Le jeu, une œuvre collective

Pour nous, il n’y a pas de bon et de mauvais jeu, il n’y a que du jeu. Que vous réagissiez d’une manière ou d’une autre, c’est toujours du jeu, intéressant et valable. De toute façon, il n’y a pas de bon et de mauvais, parce qu’il n’y aura rien à gagner durablement. Il n’y aura rien à réellement gagner, car il n’y aura rien à réellement perdre. Les gloires seront éphémères, autant que les défaites seront passagères.

Cependant, nos jeux auront toujours une conclusion. Même si votre personnage survit à des tas d’épreuves, la chronique se terminera, et il s’en ira avec elle. Notre chronique est une histoire : elle a un début et une fin. Donc il n’y a pas d’enjeu durable, définitif. Au dénouement, ce que vous conserverez, ce sera des souvenirs mémorables et uniques, un vécu passionnant, que ceux qui ne l’ont pas vécu ne pourront comprendre.

Notre souhait est d’écrire ensemble, avec vous, cette histoire : celle de vos personnages vampires vivant dans une ville incroyable : Lyon. Nous voulons l’écrire dans ses bons moments comme dans ses souffrances, dans ses hauts comme ses bas. Leur vie de vampire sera tragique, dramatique, bourrée de peurs et d’amertumes, d’échecs dont ils se relèveront difficilement, de moments incroyables d’adversité, de catastrophes, d’espoir et de courage.

Au centre

Vous êtes, en tant que joueurs, au centre de notre conte. Votre personnage est au centre de la narration, nous conterons et vivrons son récit, ce qui arrive est forcément lié à lui, en rapport avec lui. Des choses incroyables se dérouleront devant vos yeux. Vous avez toujours le droit d’agir et réagir. Car vous êtes plus que les spectateurs : vous êtes les acteurs. Vous interprétez les premiers rôles, et tous ensemble nous faisons une œuvre collective.

De fait, il n’y aura rien à négocier, revendiquer ou argumenter avec nos conteurs, parce que l’évolution sociale, morale, intellectuelle de votre personnage sera entre vos mains et celles des autres joueurs. Nous sommes là pour encadrer, et simplement assurer que le plaisir soit partagé par tous. En tant que conteur, notre rôle premier sera de vous aider à interagir selon les règles du jeu, vis-à-vis notamment des autres joueurs. Notre équipe ne va pas vous donner des récompenses si vous jouez “comme nous le souhaitons” ou si vous répondez à une menace d’une façon que nous apprécions. Nous souhaitons être là pour vous donner le pouvoir.

Ces ambitions peuvent paraître effrayantes, mais nous serons là pour vous aider. Ce ne sera jamais de votre faute, si …

… Si vous n’arrivez pas à faire quelque chose. Nous serons là pour vous soutenir.

… Si vous ne savez pas comment réagir à une situation. Nous serons là pour vous apporter des suggestions.

… Si vous avez du mal avec les règles. Nous serons là pour les connaître.

Une bienveillance communautaire

GNafron existe dans le but d’être une communauté bienveillante, dont nos conteurs sont les premiers ambassadeurs. Pour nous, un joueur est un être humain : il peut expérimenter, il peut changer d’avis (comme il peut garder le même), il peut ressentir des émotions (comme il peut ne pas en ressentir). Il peut avoir une sensibilité, des failles, des doutes.

Bien sûr, nous souhaitons en retour la réciprocité : que nos joueurs soient bienveillants envers nos très humains conteurs.

Et cette bienveillance doit également vous guider entre joueurs : les plus aguerris ne sont ni là pour se faire mousser en parlant de leurs anciens rôles (dont tout le monde à part eux se contrefiche, en toute sincérité), ou pour abuser des plus jeunes arrivants. Nous estimons que leur responsabilité sera de soutenir et guider les nouveaux, de leur montrer les ficelles, de les intégrer. Bref, les joueurs expérimentés sont les premiers dépositaires de l’esprit communautaire que nous voulons mettre en avant. Nous comptons sur vous tous.

Une longue maturation

Je sais que pour beaucoup d’entre nous cette idée de bienveillance est un changement de paradigme par rapport aux GN qu’ils ont pu vivre.  Ça l’est pour nous également, c’est une longue maturation vers une vision de ce que devrait être notre jeu.

Avoir joué à certains GN nordiques nous a fait beaucoup de bien et a beaucoup nourri nos échanges (merci Participation Design Agency <3). Nous sommes enfin capables de mettre des mots dessus. Nous sommes encore loin d’avoir toutes les réponses à comment s’organise un jeu bienveillant. Mais nous allons essayer, tenter,  expérimenter, réfléchir, parfois échouer et parfois réussir. Apprendre ensemble.

De notre point de vue, la bienveillance est une nécessité salutaire pour faire avancer la cause du GN en tant qu’art vers sa pleine maturité, pour faire du GN une communauté plus inclusive, intégratrice et moderne. Nous voulons marcher ensemble vers un plus grand plaisir de jeu, pour tous.

3 réflexions sur « Vers un jeu bienveillant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *